COMPACT POWDER

2002
Compact powder and alkyd on Aerolam F- Board
12 parts, 63 x 86.6 in / 160 x 220 cm, each : Ø 15.7 in / 40 cm

Fascinations de la superficie

« Nouveaux jeux de séries où interviennent peintures, photographies et vidéo. Nicole Hassler explore aujourd’hui quelques lieux de superficie comme la peau et sa couverture artificielle que représente le maquillage avec sa série Compact Powder 2002, réalisée avec des peintures cosmétiques glycérophtaliques. Le choix et la disposition des formats, 12 tondos de 40 cm de diamètre agencés en rectangle posent d’emblée une tonalité classique, une expression de l’harmonie que soulignent délicatement des tonalités de chair passant du rose nacré à l’orangé, au mat ocré. Ces couvertures lisses aux noms de femmes (Annelie, Renate, Véronique, Nadia..) évoquent des souvenirs de rencontre, des amitiés que l’artiste a cristallisé dans ces icônes de la féminité. Le make-up, ici devenu tableau, crée une unité abstraite du grain et de la couleur de la peau, phénomène déjà signalé par Baudelaire dans son fameux ‹Eloge du maquillage›. En effet, l’artifice de la surface fait obstacle à la nature des choses et des êtres qui par essence se structurent en profondeur. L’esthétique s’oppose à cette nature profonde pour investir le champ des superficies et des supernaturalités. Ainsi le pigment de carnation de la peau se trouve-t-il supplanté par le pigment cosmétique tant dans le désir de séduction de la femme que dans la pratique de la peinture, autre forme de séduction…»

Françoise-Hélène Brou, extrait de texte pour Scènes Magazine, octobre 2002. Genève

Copyright © 2007 - 2020 - nicolehassler.com - Tous droits réservés.